Le Théâtre de la Pirogue

L'histoire du Théâtre de la Pirogue

Nathalie Alibert-Gessier et Patrice Sow se rencontrent autour de la mise en scène des « Voisins » de James Saunders pour laquelle ils sont engagés dans les rôles titres. De nombreuses répétitions et représentations plus tard, ils scellent une amitié indéfectible et une collaboration professionnelle durable pour laquelle ils fourmillent de projets. Ils se retrouvent dans un cursus en licence d’études théâtrales à l'université Paris VIII/Saint Denis et partagent les mêmes expériences. Ils créent alors la compagnie Le Panthéâtre avec deux mises en scène universitaires le « métro fantôme » de Leroi Jones (USA), et « Un turbulent silence », adapté du roman d’André Brink (Afrique du Sud), avec l’adoption d’un concept de théâtre en appartement.

 

En 2009, ils décident de renommer la Compagnie en Théâtre de la Pirogue pour mieux en définir les objectifs et les projets, liés aux expériences ajoutées de l'un et l'autre des fondateurs.

Patrice Sow/Comédien, metteur en scène.

PatriceSelfiIl concrétise son intérêt passionné pour l’art du comédien en fréquentant assidûment les ateliers du soir du Théâtre des quartiers d’Ivry, dirigés par Catherine Dasté. Durant trois années, il travaille entre autre autour des Perses d’Eschyle, de La Thébaïde ou les Frères ennemis de Jean Racine, de La Ménagerie de verre et d’Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams, de La Cléopâtre captive d’Etienne Jodelle, du roi Lear, Hamlet, Othello, Richard III de William Shakespeare, du suicidé de Nicolaï Erdman.

 

Puis, avec l’obtention d’une licence d’études théâtrales à l’université Paris8/Saint-Denis, il enrichit son patrimoine théâtral d’un parcours de metteur en scène : Othello, Le conte d’hiver, Comme il vous plaira/As you like it de William Shakespeare, Les deux mégères d’Abington de Henry Porter (théâtre élisabéthain), L’hôtel du libre échange et Le système Ribadier de Georges Feydeau, Farces et moralités d’Octave Mirbeau, La Bohème de Sergio Boris. Arlequin poli par l’amour de Marivaux. Il est également titulaire d’un DESU/Diplôme d’études supérieures universitaires-niveau BAC + 4 "Approches interculturelles dans le travail social" (dominante anthropologie sociale/culturelle)-Paris 8/Saint-Denis.

Télécharger le CV


 
Nathalie Alibert-Gessier/Comédienne

Nathalie Alibert-Gessier

C'est avec le « Théâtre Populaire en Occitanie » qu'elle fait ses premiers pas, renforcés par la confiance du metteur en scène Jean Durozier qui l'engage à tout juste 16 ans pour une tournée professionnelle dans une adaptation du « Roman de Renart », aux côtés de Laurent Manzoni. Si l’expérience de partager la vie de cette troupe est déterminante, le théâtre amateur lui offre en parallèle d'assouvir sa boulimie de scène jusqu'à ce qu'elle puisse rejoindre Paris pour poursuivre sa formation à l'école Charles Dullin.  

C'est en licence d'études théâtrales à Saint Denis, qu'elle rencontre Michèlle Kokosowski alors directrice de l'Académie Expérimentale des Théâtres au Théâtre du Rond Point des champs-Elysées/Renaud Barrault, qui lui permet de travailler avec Jean Claude Fall, Stanislas Nordey, Claude Buchwald, Anatoli Vassiliev, Moïse Touré ou Lucas Ronconi.

Elle fonde avec Patrice Sow la compagnie Le Panthéâtre devenu Le Théâtre de la Pirogue. Elle se lie d'amitié avec Gabriel Garran dont elle suit le travail au Théâtre International de Langue Française (TILF) . Installée à Tours, elle consolide son cursus universitaire par le biais d'un Master 2 des Arts du Spectacle qu'elle obtient en 2009 en rédigeant un mémoire sur les politiques culturelles en Indre et Loire.  Elle rencontre la compagnie professionnelle du théâtre de l Ante, avec qui elle joue notamment dans "Jules Verne dessus dessous", "l hôtel du libre échange", "les fourberies de Scapin". Depuis 2014, elle est également chargée de mission auprès de Scen' O Centre, la fédération régionale des programmateurs de spectacles en région Centre Val de Loire.